Accompagnements thérapeutiques

L’accompagnement que je propose repose sur une approche holistique de la personne, considérant la personne dans son ensemble. L’essentiel de ma pratique s’appuie sur un travail commun, une co-créativité basée sur une écoute attentive et un accueil bienveillant.

Accompagnement en cabinet :  Ma proposition est d’accompagner mes patients à refaire le voyage vers eux-mêmes, à se reconnecter et à se réaligner, qu’il s’agisse d’une difficulté en particulier (thérapie : en face-à-face, échange) ou d’une envie de leur part d’une exploration plus approfondie pour mieux se connaître (analyse : allongé sur le divan, position proche du sommeil et des rêves).

La thérapie à distance : par téléphone, ou via WhatsApp, FaceTime. Elle offre un espace pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer, ou les personnes expatriées à l’étranger. 

Les médiations : Je peux colorer ma pratique avec d’autres outils, en particulier pour les enfants et les adolescents : théâtre et médiation corporelle, et médiation animale, avec les chats. En cas d’allergies aux chats ou de contre-indication, je vous remercie de me le préciser avant le rendez-vous.

Les techniques issues du théâtre : travail sur la respiration et sur la voix, exercices de diction, corps en mouvement, gestion de l’espace.. aident à vaincre sa timidité, à s’exprimer avec plus d’aisance et ouvrent au lâcher-prise et à l’affirmation de soi.

La thérapie par la médiation animale : les chats, les “âmes de la maison” (Cocteau)

Quand des petits félins accompagnent les séances..

Réenchanter le moment, se laisser surprendre par la magie de l’instant présent. Avec le chat vive la spontanéité et l’improvisation ! C’est lui qui décide, sa venue ou pas est cadeau. 

Souvent je ne travaille pas seule et vous accueille accompagnée de deux co-thérapeutes un peu particuliers :

Jasper, 7 ans, décrit par les patients “comme doux et un peu timide” et César, 3 ans, “un peu plus fou fou, un vrai pacha, un cascadeur”. 

Présence réconfortante, câlins et ronrons lors de “pas sages” difficiles de la thérapie. 

Pour les enfants et les adolescents, ils aident à se rencontrer, à s’ouvrir sur leurs pensées et représentations et au partage de ce qu’ils ressentent. Cela ouvre des possibles pour travailler par exemple sur la fratrie quand le jeune Timotée me demande “et ils s’entendent bien ?”, ou encore sur la séparation quand vient la fin de la thérapie. “J’ai peur qu’il m’oublie Césarounet”, me dira la petite Valentine..

Par leur simple présence, les animaux sont de véritables partenaires et médiateurs utiles dans un travail thérapeutique. Ils peuvent vous aider à lâcher-prise et à accueillir vos doutes et vos angoisses. Ils sont des guides précieux pour apprivoiser vos émotions dans un climat apaisant. En connexion, ils vous accompagnent pour recréer du lien à soi et à l’autre. Ils invitent à retrouver le plaisir de la sensorialité.